Quels sont les risques liés à la fumée de soudage en entreprise ?

Le soudage est un procédé permettant d’assembler deux éléments métalliques de même nature à l’aide d’une source d’énergie. Cependant, ce soudage émet des fumées qui ont potentiellement des effets négatifs sur la santé. Quels sont alors les risques liés à la fumée de soudage ?

Fumées de soudage en entreprise, de quoi s’agit-il ?

En général, les fumées de soudage sont composées des gaz et des poussières. Ces gaz proviennent de la décomposition de l’air et contiennent en quantité variable du monoxyde de carbone, de l’ozone, des vapeurs nitreuses et du phosgène résultant de la dégradation de la pièce dégraissée avec des solvants chlorés ou d’autres produits.

Par ailleurs, les poussières inhalables proviennent du métal soudé, du métal d’apport (en majorité) et des électrodes.

Quels sont les risques liés à la fumée de soudage ?

Tous les procédés de soudage émettent des fumées potentiellement nocives. Ainsi, les risques liés à la fumée de soudage en entreprise affectent non seulement les soudeurs, mais aussi les personnes à proximité.

Cependant, ces risques sont très variés et peuvent engendrer des maladies chroniques et aiguës. Le plus souvent, les maladies chroniques sont caractérisées par une infection pulmonaire causée par l’inhalation des poussières. En effet, ces dernières peuvent atteindre facilement la région alvéolaire, notamment : les bronchites chroniques, l’asthme, la perturbation neuropsychiatrique qui entraîne la perte de mémoire et de vigilance.

Par ailleurs, les pathologies aiguës sont caractérisées par le syndrome du soudeur dû à des expositions courtes aux fumées des métaux pouvant provoquer l’asthénie, la fièvre, les nausées, les toux, l’œdème pulmonaire qui est un cas rare.

Autres risques liés à la fumée de soudage en entreprise : brûlures de peau, irritations, eczémas provoqués par l’emploi du flux.

Que faire pour prévenir les risques liés à la fumée ?

Face aux risques liés à la fumée de soudage, leur prévention est primordiale. Celle-ci repose sur : la mise en œuvre des dispositifs de protection collective pouvant être associés à des équipements de protection individuelle ; l’utilisation des procédés de soudage moins émissifs via la suppression ou la réduction des émissions de fumées et la mise en place d’un captage de fumées de soudage.

Autres moyens préventifs : utilisation de la ventilation par aspiration localisée pour capter les produits dégagés ;  installation de la ventilation générale permettant de diluer les polluants résiduels.

Par ailleurs, l’utilisation de quelques dispositifs de ventilation comme la cabine de soudage, l’aspiration fixe et mobile à la source peut être nécessaire.

Bref, les risques liés à la fumée de soudage sont multiples. Face à ces risques, prévenir est indispensable.

Travail de nuit : quels sont les risques pour la santé ?
C’est quoi les risques liés au radon en entreprise ?